Le saviez-vous?

Article extrait de: http://algerazur.canalblog.com/archives/2014/03/11/29412070.html

Avril 1939.. Réfugiés Espagnols en Algérie

En avril 1939, la guerre civile se termine par la défaite du camp républicain. Des centaines de milliers d’Espagnols sont contraints de quitter leur pays. Le nord du Maroc, sous domination espagnole, leur étant fermé, quelques milliers d’entre eux rejoignent la côte algérienne. Dès les mois de février et mars 1939, des télégrammes sont échangés entre le gouverneur général de l’Algérie (GGA), le général commandant la division d’Alger, les préfets et sous-préfets qui annoncent l’arrivée sur le territoire algérien de réfugiés espagnols (RFE). Ces émigrés espagnols utilisent différents moyens de transport pour arriver en Algérie : des petites embarcations de pêche, des chalutiers, des goélettes ; ils embarquent aussi sur des cargos de ligne qui transitent par l’Algérie.

stanbrook

Stanbrook, l’un des derniers bateaux ayant pu appareiller pour l’Algérie sauvant ainsi des milliers de républicains espagnols avant l’arrivée des franquistes. ici , à son arrivée à Oran.

la liste intégrale des passagers →stanbrook_lista_alfabetica

Ci-dessous, une photographie de l’héroïque capitaine Archibald Dickson, aimablement fournie par Daniel R. Moya Fuster et le Comité civique de Alicante, appartenant aux archives de la famille Dickson  et publiées dans le spécial « 1939. Guerre se termine à Alicante « 

Dixon

Sources:▼

http://alicantevivotest.wordpress.com/2009/03/28/homenaje-al-capitan-dickson/

http://espana36.voila.net/exil/stanbrook.html

À leur arrivée, ils disposent tous de passeports délivrés par l’administration républicaine avec des visas à destination du Mexique, de Cuba ou du Nicaragua. Les concernés « avouent » que ce sont les seuls passeports qu’ils pouvaient avoir pour quitter l’Espagne (lettre du 19 mars) et qu’ils ne pouvaient obtenir du consulat de France qu’un visa de transit. Leur seul objectif était finalement de quitter l’Espagne devenue inhospitalière pour eux. A priori ils n’avaient nullement l’intention de se rendre en Amérique latine.

Dès le 31 mars 1939, une lettre du GGA au ministre de l’Intérieur, l’informe que le total des réfugiés espagnols en Algérie s’élève à 5 100 personnes, auxquelles il faudrait ajouter un nombre indéterminé d’individus arrivés individuellement et hébergés par leurs familles.

 

Source :http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=ADH_113_0155

PDF :Immigrés_Espagnols_Algérie_1939_41

Publicités

Activité en Français organisée par l’EOI ;)

Attention! Quelques places se sont libérées! Si vous voulez participer à cette activité, rendez-vous mercredi 28 novembre au café « El Rosal » à 17h30 pour la première séance et à 19h30 pour la deuxième!

Serez-vous capables de résoudre les mystères pour en sortir à temps? 😀sharelock