Petits tuyaux pour un été « en français »

Bonjour à tous! ça va, les vacances pour l’instant? J’espère bien!

Voici quelques conseils pour continuer à réviser pendant l’été, pour ceux qui doivent venir en septembre mais aussi pour ceux qui ne veulent tout oublier en 2 mois :)

Pour la compréhension orale, chaque semaine, tu peux visionner des vidéos sur ce site:
http://www.tv5.org/TV5Site/7-jours/ et faire les activités.
Et souviens toi que sur le blog il y a plein d’exercices, de jeux et de chansons. Explore un peu et fais tout ce que tu trouves intéressant.
Para la expresión oral es más difícil de practicar sol@, así que lo mejor es buscarte a alguien con buen nivel de francés y hacéis diálogos como los de clase.
Otra cosa que funciona, es ver vídeos de gente que habla sobre un tema (entrevistas, etc.) intentar transcribirlos y después imitarlos. Es decir, vas parando el vídeo para intentar escribir lo que dicen (coge entrevistas fáciles, que entiendas bien, para no desanimarte ;) Luego, vas leyendo lo que has escrito a la vez que la persona del vídeo. Al final, cuando te lo sepas más o menos, te grabas a ti mism@ diciéndolo y ves el vídeo para ver tus fallos o lo que se puede mejorar. Si luego vas cambiando el tema del que hablas, te darás cuenta de que hay muchas expresiones y trucos que puedes usar siempre, cambiando el vocabulario del tema que te haya tocado.
Os dejo un link con más ejercicios para repasar la parte escrita:
Tu peux en faire petit à petit, un peu tous les jours:
Quant à l’expression écrite, je ne pourrai pas les corriger, mais ce serait bien si tu pouvais écrire au moins 3 ou 4 rédactions pendant l’été.
Souviens-toi que le plus important c’est les temps du passé, donc tu peux écrire sur n’importe quel thème, mais au passé. Par exemple:
-Tu écris un mail à une amie en lui racontant tes vacances.
-Hier tu as connu le garçon/la fille le/la plus génial/e du monde. Tu écris un message privé sur facebook pour raconter à ta meilleur copine/ton meilleur pote.
-Raconter une histoire qui t’est arrivée quand tu étais petit/e. (Peut-être une histoire drôle, comme sur Le Petit Nicolas :)
etc…
N’oublie pas tous les passés que nous avons vu (p. composé, imparfait, plus que parfait) et les marqueurs temporels (après, ensuite, alors, etc).
 J’espère que ça ira comme ça ;)
Bon courage et bon été quand-même!
On se voit en septembre.
Gros bisous à tous!
:D

Livres recommandés pour les vacances

Si vous ne voulez pas oublier votre français pendant les vacances, voici quelques recommandations pour lire et pour vous exercer:

Les livres de lecture:

Le « Manolito Gafotas » français:

Un grand classique de l’humour. Cela fait des années que le Petit Nicolas et sa facétieuse et turbulente bande de copains font les guignols pour amuser la galerie. Dans ces dix-neuf premières aventures, on rit de bon coeur aux comptes-rendus savoureux et pleins de fraîcheur de Nicolas sur sa vie quotidienne d’enfant. Il y a Agnan, le chouchou de la maîtresse, sur lequel on ne peut pas trop taper à cause de ses lunettes ; Alceste, le petit gros qui mange tout le temps ; Clotaire, le cancre de service ; Geoffroy, le gosse de riche ; Eudes, le costaud qui donne des coups de poing sur le nez… Le petit Nicolas et sa bande de copains sont devenus des personnages-types (des Agnans, on en connaît tous, des Alcestes aussi !). Depuis bientôt quarante ans, cette formidable galerie de portraits déchaîne toujours des cascades de rires.

 Un conte pour laisser voler l’imagination… et les mots:

Jeanne, dix ans, voyage beaucoup avec son frère aîné Thomas, quatorze ans. Leurs parents, divorcés, vivent chacun d’un côté de l’Atlantique. Un jour leur bateau fait naufrage. Seuls rescapés, Jeanne et Thomas échouent miraculeusement sur une île inconnue. Accueillis par Monsieur Henri, un musicien poète et charmeur, ils vont découvrir un territoire magique, où les mots sont des êtres vivants, où ils ont leur ville, leurs maisons, leur mairie et leur… hôpital !
 » Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t’aime.
Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps.
Il me sembla qu’elle nous souriait, la petite phrase.
Il me sembla qu’elle nous parlait :
– Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j’ai trop travaillé. Il faut que je me repose.
– Allons, allons, Je t’aime, lui répondit Monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pieds.
Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi.
Tout le monde dit et répète « Je t’aime ». Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s’usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver. « 

Tout un classique à lire absolument:

Avec l’air de parler aux enfants, l’auteur du Petit Prince s’adresse à nous tous et son texte offre des niveaux de lecture divers et surprenants, du conte de fée au récit philosophique.

Comprendre Le Petit Prince
« L’essentiel est invisible pour les yeux », dit le renard. Le petit prince répète la phrase pour s’en souvenir, un moyen, pour l’auteur, de nous indiquer son importance pour la compréhension de l’histoire. Il l’avait déjà fait en commençant son texte avec les dessins de serpent boa « ouvert » et « fermé », susceptibles de nous indiquer que chaque chose, chaque être cache un trésor, un mystère que nous devons percer. Au-delà des apparences, il y a l’esprit qu’il faut découvrir avec le cœur.

Les livres d’exercices:

(Cliquez sur les images)

Compréhension de l’oral

Activités de grammaire